✉ Contact

J' mon terroir, je dis NON à la LGV / LNPCA

Nice Matin .com - LGV Paca: la concertation a fait étape à Grasse


Un groupe de travail géographique s’est retrouvé hier dans les locaux de Pôle Azur Provence. Objectif : discuter encore et encore du futur tracé de la ligne à grande vitesse
 
Depuis le 15 septembre dernier, la concertation bat son plein autour du projet de Ligne à grande vitesse (LGV). Comités territoriaux, réunions publiques, groupes de travail géographique : les réunions se succèdent à un rythme effréné dans le but d'informer le plus grand nombre certes, mais aussi de recueillir un maximum de réflexions, d'idées, de suggestions, bref de points de vue, à partir desquels seront choisis le scénario et le fuseau de passage destinés à se voir soumis à approbation ministérielle au début de l'année 2012.
 
Dans les grandes lignes, on rappellera que quatre scénarios (ndlr, trois dans notre secteur) sont présentés à la concertation du public, après avoir été retenus en juillet dernier par le comité de pilotage. Pour ce qui est de la région PACA, cinq secteurs se voient concernés par le projet, dont l'ouest des Alpes-Maritimes et, tout près de nous, un périmètre qui, selon l'option choisie, pourrait englober les communes de Pégomas, La Roquette, Cannes, Le Cannet, Mougins, Mouans-Sartoux, Roquefort, Auribeau et, bien évidemment, Grasse.
 

Une phase riche d'enseignements

 
C'est précisément à Grasse, dans les locaux de Pôle Azur Provence, qu'un nouveau groupe de travail géographique s'est réuni hier après-midi pour une longue séance de travail animée par Fabien Pastour, chargé de projet territorial dans les Alpes-Maritimes. Qu'est-il sorti de ces échanges plutôt ciblés sur les fuseaux de passage... « Les gens ont posé des questions et se sont exprimés, nous expliquait après coup le représentant de Réseau ferré de France. Le but du jeu, c'est de pouvoir ensuite rédiger une synthèse qui reprenne un consensus ou retienne une majorité d'avis et d'arriver, à terme, à dégager l'opinion des Alpes-Maritimes. Aujourd'hui, on a présenté des éléments d'analyse, d'environnement, discuté par exemple de la gare qui répondrait le mieux aux besoins de la population. La conversation ne s'est pas limitée au choix du fuseau, mais s'est élargie à la qualité des accès à cette gare. Bref, cette phase de concertation se révèle très riche d'enseignements pour le maître d'ouvrage. C'est pour cela que l'on veut qu'un maximum de personnes s'expriment sur le projet.»
 
Hier, une trentaine de participants étaient ainsi rassemblés... « A ces groupes de travail, qui veut venir vient,résume Fabien Pastour.En août dernier, on a fait le tour des mairies, rencontré des élus et on leur a proposé de participer. Mais il y a aussi des représentants de l'agglo, des particuliers, des associations, des acteurs socio-économiques, bref toutes les composantes de la société sont les bienvenues.»
 
Au total, ils sont 183 à assister à ces réunions au niveau départemental. Un nombre qui permet à la concertation de faire des bonds en avant et d'entendre, au passage, les inquiétudes des uns et des autres soulevées par ce projet pharaonique... « Ces inquiétudes - très largement portées par les élus du territoire - sont naturellement légitimes et sont celles qui s'expriment en premier. À ce stade, le travail du maître d'ouvrage c'est de prendre le temps de bien expliquer les choses. C'est pour cela qu'a lieu cette première phase. Plus tard, on entrera de plus en plus finement dans le projet. Et on va lever au fur et à mesure les inquiétudes en apportant des précisions.»
Forts des explications de celui qui porte la voix de RFF dans le 06, les uns et les autres - ceux qui ont pris la parole tout au moins - n'ont pas caché leur légère préférence pour le scénario médian, à savoir le fuseau dit de « Nord Mougins »
.

3 milliards pour 34 km

 
Dans ce cas d'espèce, le site de la future gare LGV se situerait entre Mougins et Mouans-Sartoux, le tracé prévoyant un passage en tunnel sous Mougins. Les éléments clés de cette option, indiquent des sites de gare difficiles à insérer dans un tissu urbain diffus, mais qui pourraient bénéficier par contre de la proximité de la voie express de Grasse et de la proximité du pôle de Sophia. Dans ce schéma, la longueur totale de la section Saint-Cassien/Saint-Laurent du Var serait de 34 kilomètres, avec une longueur de tunnels de 22 km minimum, un temps de parcours théorique de 8 minutes pour une vitesse moyenne de 270 km/h.
 
Deux autres scénarios étaient aussi soumis à l'examen des débatteurs : celui de « Sud Grasse », avec une gare implantée entre Mouans-Sartoux et Plan-de-Grasse, loin de Cannes donc, et un passage en tunnel sous Valbonne ; et celui de « Sud Mougins », plaçant la future gare entre Le Cannet et Mougins avec un passage en tunnel sous Mougins.
 
Cette étape décisive d'études et de concertation aboutira, en 2015, à l'enquête publique et à la DUP, avant le lancement des travaux prévu en 2018.
 
La mise en service de la nouvelle ligne et des aménagements du réseau existant reste envisagée pour 2023. Ultime précision : pour la seule section Saint-Cassien/Saint-Laurent-du-Var, le coût estimé des 34 kilomètres de voie flirte avec les 3 milliards d'euros. De quoi donner le tournis...
 

Rédacteur webMaster
Date de création : 22/11/2011 @ 19:10
Dernière modification : 27/11/2014 @ 19:22
Catégorie : Nice Matin .com
Page lue 2946 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

COLAC

Collège des acteurs

COPIL

Fermer Communiqué de presse

Fermer Compte-rendu

Fermer Présentations

Fermer Variantes

Thèmatiques
Dossiers
Chronologie
Documents en stock
Médiation 2008
Notre dossier décideurs
Visites

 1052413 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Contre l'intox

Contre l'intox, quelques vérités.
Ne vous laissez pas manipuler.
Indignez-vous !


Je ne suis pas concerné car je n’habite pas sur le tracé FAUX !

Réponse: Même si le bruit peut porter très loin, la LGV ne devrait pas perturber au-delà de 10KM. Sauf que des villes comme Le Revest, La Valette, La Farlède, La Crau …restent dans ce périmètre.
Si certains pourront échapper à la pollution sonore, tous subiront son coût.
Comme l’état se désengage et l’Europe ne s’engage pas, c’est la région qui devra payer une bonne partie de l’addition qui s’élevait déjà en 2009 à 15 000 millions d’euros.
Par exemple, un contribuable de La Coupiane, à La Valette va payer 3 fois: une fois au titre de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée, une fois au titre du Conseil général du Var et une fois au titre du Conseil régional PACA. Notre imposition va donc exploser.

Le maire de ma commune me l’a promis, le tracé ne passe pas par chez nous FAUX !

Réponse: Les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Actuellement le fuseau MDS (Métropoles du Sud ) a été choisi, les études techniques sont en cours, de nombreux sondages de sols seront effectués et la déclaration d’utilité publique n’aura lieu que vers 2014, elle comprendra alors un fuseau étroit de 500 m. D'ici là, Stop TGV Coudon, en contact permanent avec RFF (Réseau Ferré de France) communiquera sur ce site les information à sa connaissance.
A ce stade des études, personne ne connaît le tracé qui sera retenu en fonction d'impératifs techniques.
On peut juste faire des suppositions, à partir des études réalisées par l’ AUDAT (agence d’urbanisme de l’Aire Toulonnaise).

Le classement du COUDON du 9 décembre 2010 empêche le passage de la LGV. FAUX !

Réponse: Malheureusement non, le classement ne peut pas empêcher le passage de la ligne à grande vitesse.
La LGV est dite d’utilité publique aussi elle peut passer sur des sites protégés, classés, comme le Coudon ou les Maures.
Partout en France RFF a construit des ouvrages qui empiètent sur des zones classées.
Il a par contre plus de contraintes à respecter et donc un coût supplémentaire à construire dans ces zones.
C’est pourquoi STOPTGVCOUDON était très favorable au classement du Coudon et est intervenu auprès du commissaire enquêteur pour l'appuyer..

Cette LGV PACA, c'est l'avenir. FAUX !

Réponse: Pour tout projet il convient de faire un bilan avantages inconvénients.
 La LGV PACA apporterait un gain de 8 minutes sur un trajet Paris Toulon mais une délocalisation probable de la gare vers la périphérie même si la situation actuelle d’une gare au centre ville est satisfaisante pour les voyageurs. Et bien d’autres nuisances graves sur notre environnement comme sur nos finances.
Ce n’est pas un projet d’avenir c’est une menace que tous refusent (cf les manifestations de tout le Haut Var, de la communauté d’Aix, communauté de communes d'Aubagne …)
Même pour la SNCF la LGV devient un gouffre qui ne cesse de plomber les comptes.

Nos amis Niçois ont besoin d'une meilleure desserte ferroviaire. VRAI MAIS...

Réponse: Vrai, mais l’objectif d’un bon temps de parcours pour desservir Nice et désengorger son aéroport n’est pas optimisé par le choix du tracé Métropoles du Sud. Le tracé Côte D’Azur (passage dans le moyen Var) était plus performant, moins cher et plus réaliste.

En voir plus... En voir plus...

Nos informations les plus lues

11 juillet 2011 11 juillet 2011 Tracé Nord de la LGV : Le Lyon-Turin en danger ? Manif à Turin : ils étaient 30.000 La SNGC privée de LGV Locale Toulon 7 septembre 2012 JT FR3 Locale Toulon 12 juillet 2012 TGV Rhin Rhône : Poursuite des études sur la LGV PACA Tract mai 2009 : 10 raisons objectives pour rejeter le scénario des « Métropoles du Sud » Tracé du Beausset à Solliès Bienvenue chez les Gautier, à six mètres de la ligne TGV Fuseau Cuges-Ollioules Schéma des variantes Discours des représentants des agriculteurs - manif 10 décembre AG La Farlède 30 novembre 2012 Fuseau en 3D c4-d1-e2-f1 Les anti-LGV repartent au combat LGV PACA : le vrai débat commence maintenant Fuseau en 3D c3-d6-e2-f1 TGV : les viticulteurs ont le train triste 9 janvier 2013 7 juillet 2014 Journal régional de FR3 le 19 octobre 2012 Fuseau en 3D c2-d2-e1-f1 Des coupes claires à venir dans les projets TGV On reparle de la LGV Fuseau Toulon-Pierrefeu En Navarre, une étude conclut sur la LGV "non rentable, et non verte" 12 juillet 2012 GRAPACA Copil 12 juillet 2012 Frédéric Cuvillier veut "mettre de l'ordre dans le Snit" Une campagne pour faire dérailler le train Après le TGV Rhin-Rhône, les lignes qui se feront... et les autres Fuseau en 3D c4-d1-e5-f2 Compte-rendu COTER 7 décembre 2011 Locale Toulon 6 février 2013 FR3 Locale Toulon du 19 octobre 2012 Fiches des variantes Toulon LN PCA/LGV PACA : toujours le même projet. LGV : les tracés qui effraient en Provence verte En Navarre, une étude conclut sur la LGV "non rentable, et non verte" TGV Est : du champ de fleurs au champ de bataille LGV Paca : une ligne nouvelle sur les rails en 2040 ? Bulletin du Revest LGV PACA une erreur d'aiguillage ? RCF 13 septembre 2011 TGV Rhin-Rhône : les Alsaciens vont-ils payer ?
Haut Bas